Créer un site internet
PICARDROUCHI

L'ROUCHI POU L'Z'INFANTS; LE ROUCHI POUR LES ENFANTS

 

Ch'page chi, alle est faite pou les taïons, les taïonnes, les parints, les maîtes d'écoles ...J'in passe et des meilleux,  qui voudrotent bin  que l'z'infants, i seuchent incore parler l'viux langache du Nord de l'France, chti qui déquind de l'langue d'Oïl, el'Picard, el'rouchi, el'ch'ti... Bref, el'patois, comme in dit par ichi.L'page, alle s'ra arnouv'lée d'timps in timps. Des fos, vous y trouv'rez un poème, des fos, cha s'ra eune canchon, et i'ara toudis l'traduction des mots difficiles , pou bin tout comprinde.

Cette page-ci est faite pour les grands parents, les parents, les enseignants...J'en passe et des meilleurs, qui voudraient que les enfants sachent encore parler l'ancien langage du Nord de la France, celui qui descend de la langue d'Oïl, le picard, le rouchi, le Ch'ti...Bref, le patois, comme on dit par ici. Cette page sera renouvelée de temps en temps. Parfois, vous y trouverez un poème, parfois, ce sera une chanson, et il y aura toujours une traduction des mots difficiles, afin de bien tout comprendre.EUNE BONNE LECTURE !!

En ce mois de Décembre 2022, un poème (qui a été mis en musique par notre regretté Pierre Delannoy), dont le message est plus que jamais d'actualité.

                                                           

L’CANCHON DU BONHOMME ED’NEICHE

                                                                                         Joëlle Jonas

Bonhomme neige 021Un bonhomme ed’neiche, par eune nuit d’Noël,

Sin raman (balai) tout drot pointé vers el’ciel,

Ses yeux in gaillettes, noirs comme du… carbon,

Sin nez in carotte, d’pus d’eune bonne main d’long,

Sin biau capiau d’fiête, posé tout fièremint,

S’derchot (se dressait) chi fin biau,  mitan de ch’gardin (au milieu du jardin).

Ch’t’alors qu’eune étoile, aux dousse cops d’minuit,

Alle invoe (envoie) su s’tiête eune goutte ed’magie.

Et l’bonhomme ed’neiche, i c’minche à canter

Eune belle canchon d’paix, et pis d’amitié.

Mais l’chant i’étot point intindu des grands.Bonhomme neige 021

N’étot intindu foque pa ches infants (que par les enfants).

Adon, tous les soirs, l’bonhomme i cantot,

Jusse pou les orelles et l’bonheur des tiots.

Bin sûr, les parints i comperdotent point (ne comprenaient pas),

C’que f’sotent autour d’li, tous ches tiots bambins.

Mais, malheureusemint, un tiot peu à l’fos,

Sous l’solel d’hiver, l’ canteux (chanteur) i fondot.

Musique et paroles, i-ont  monté dins l’nuit,

Ainsi que l’funquière (fumée) d’’eune paire ed’ bougies.

Les infants nd ont brai (en ont pleuré), pis l’temps a passé.

Pourtint, dins leu tiête i- est toudis restée

L’canchon de ch’bonhomme, l’bel canchon d’espoir,

Qui l’z’avot berchés pindint bin des soirs.

 Tros notes ed’musique, eune goutte ed’magie

Alles ont té ainsin (ainsi) dins tous les pays.

Min.me dins chez indrots dusse qu’i-a jamais d’neiche,

In a dit l’canchon du bonhomme ed’neiche.

Portée pa l’z’infants tout autour de l’Tierre,

Alle dijot aux hommes, ed’pus faire el’guerre.

Bonhomme neige 021I-a bin sûr longtimps qu’tout cha s’est passé,

I san.ne (il semble) bin que l’vœu i-a point té xaucé.

Ch’est pace que ches gins i-ont mie acouté.

Mais i-est point trop tard, in dot espérer

Qu’un biau jour viendra dusse (où) que tous ches grands,

I-artrouveront l’z’orelles et l’cœur d’un infant !

Bonhomme neige 021

 

           

 

 

 

 

Ajouter un commentaire