"LES TARTES AU CHUQUE"

 

_La troupe de théâtre patoisant « Les tartes au chuque » est née d’un collectif d’habitantes de Wavrechain-sous-Denain, assistantes maternelles pour la plupart, qui avaient l’habitude de se réunir une fois par semaine, pour un moment convivial, à la médiathèque de Wavrechain-sous –Denain. En  2012, dans le cadre d’un projet local, elles décident de créer, à l’occasion de la journée de la femme 2013, une pièce patoisante. C’est Joëlle Jonas, de l’Association patoisante Georges Fidit  (alors présidée par André Peulmeule. Président d’honneur : Roger Bar), qui leur écrit une parodie de Blanche-Neige : « Noirte-Gaillette ou l’véritape histoire ed ‘Blanque-Neiche ». Deux personnes extérieures à Wavrechain, dont un homme, intègrent le projet.

 Cette pièce ne devait être jouée qu’une seule fois. Rencontrant un vif succès, elle est rejouée à Bouchain, puis à Oisy (dans l’Aisne), ainsi qu’à Hérin. Une seconde pièce est alors écrite par Joëlle Jonas : « Marie- Carbon ». Cette parodie de Cendrillon est  accueillie avec plaisir par la troupe, qui continue l’aventure, et l’interprète plus de dix fois dans le Valenciennois, et également à Tourcoing, et à nouveau dans l’Aisne.

Ce succès conduit la troupe à faire partie  de l’association  Fidit,  et prend le nom de « LES TARTES AU CHUQUE » (parce qu’après les premières représentations, on mangeait ensemble « de l’tarte au chuque », et aussi parce que, dans « Noirte-Gaillette », Blanche-Neige est empoisonnée, non pas par une pomme, mais par un morceau de …tarte au chuque). La troupe toute neuve succède ainsi modestement à celle de l’ « Arnitoile », conduite par l’irremplaçable Roger Bar.

_L’histoire de « Marie-Carbon » : Comme dans Cendrillon, Marie-Carbon veut aller au bal pour trouver le Prince Charmant, et elle en est empêchée par sa méchante belle-mère et ses non moins méchantes belle-sœurs, mais…Le Prince n’est pas français et il a de drôles de projets…Marie- Carbon  n’aime pas la fin « vivre heureux avec beaucoup d’enfants », la fée est pour le moins…décalée, la belle-mère plutôt amorale, et les belle-sœurs se font dire la bonne aventure. Bref, on est assez loin de Walt Disney !

_Quelques répliques :

« Ouh, l’paufe ! Autant mette es’bouque au cul d’eune vaque ! »

« N’bos pas trop. I-a les patroules du Ro, qui font l’contrôle tutute, in ch’momint ! »

« Quind té prinds un bain d’pieds, faut rassaquer les meupes. I-a pas assez d’plache pou l’caudron ! »

« J’t’in donneros de l’Princesse, nez à mouque ! »

« Vous serez ma Reine. Hmmm ! Reine Marie ! Vous en perdrez la tête ! »

_« Marie- Carbon » est une pièce déjantée, émaillées de parodies de tubes tels que « Les démons de minuit ». Elle s’adresse à tout public, même non patoisant, et de tout âge.

_La suite :

Une troisième pièce, franco-picarde, a été écrite : « Foufièle chez l’Ro Arthur » (émoi, folie chez le Roi Arthur). Il s’agit cette fois d’une parodie, toujours déjantée, des célèbres légendes Arthuriennes.

-Actuellement :

-Un spectacle de 7 sketchs originaux et variés ( de la vie au coron à la tablette tactile, en passant par la remise au sport ou le tatouage), entrecoupés de chansons et autres « garlousettes » :

« Vous arprindrez bin un morciau ? » 

-Un second spectacle avec de nouveaux sketches, toujours aussi déjantés :

« Vous arprindrez bin un aute morciau ? » (présenté pour la première fois en Juin 2019)

-Une nouvelle pièce, toujours sur le thème des contes: "L'RO GUERNOULE". Visible et compréhensible par tous, elle revisite les contes de fées, à travers une quête étrange : « daller querre eune balle in or magique », qui n’existe que dans la tête d’une Reine soucieuse de se débarrasser  «  d’sin viux Ro Guernoule ». Première de cette pièce : le 23 Mars 2019. Autre représentation : le 31 Mars 2019 à Aulnoy-lez-Valenciennes. 11 Octobre à la salle des fêtes de Wavrechain-sous-Denain. D'autres dates à venir. Consultez le site régulièrement!

Soiree ch ti

-Quelques répliques: (pou vous donner l'iau à l'bouque)

« J’voulos l’faire in langache testo, mais j’sais pas faire. Mais vu vot’âche à tertous, l’langache télégraphique, ch’est miux d’toute façon. »

«  Y a tellemint d’iau autour d’no palais, qu’les villageois, i n’dise-tent pus « l’catiau », mais « l’marécache ». Si cha continue, in va vir arriver des crocodiles. »

« Ch’est ti qu’i a les pieds palmés, pas mi. »

« Des nains ! Pourquo pas des bochus, des manchots, des culs d’jatte ? »

« I li minque des maronnes, ch’est sûr »

« J’trouvos l’caravane fort vielle. Ch’étot un ancien modèle. Félicie aussi » (extrait de pastiche de chanson)

« Avec el’ shampoing Kichékiéla, vos quéveux, i z’aront d’l’éclat ! »

« Avec el’ shampoing rouchipicard, fini vos quéveux in pétard ! ».

«  J’m’in vas porter eune boulette d’Avesnes et eune tarte au Maroilles à m’taïonne, qu’alle est malate. »

« Mouque à brin !! Ch’est mi, l’Ro Guernoule !! »

 

ET IN VOUS DIT QU'CHA!

SI VOUS AVEZ INVIE D'VIR CH'PIECHE DINS VO VILLE, VO MASON D'ARTRAITE, VO ASSOCIATION, LAISSEZ UN MOT D'BILLET SU CH'SITE (UN MESSACHE, QUO!). IN PUS, IN EST PAS TROP QUER :-)

 

Ajouter un commentaire